L’ENTOMOPHAGIE est la consommation d'insectes par l' être humain. Dans le cas de la consommation d'insectes par les animaux on parle plutôt d'un régime alimentaire insectivore. De nombreux peuples ont consommé des insectes, parfois recherchés comme des friandises.

On a recensé plus de 1 900 espèces appartenant à 628 genres et 112 familles consommés par 3 000 ethnies différentes et faisant partie de la consommation alimentaire régulière d'au moins 2 milliards de personnes, mais ce nombre constitue une limite basse : un biais culturel concernant l’entomophagie pourrait ne pas motiver à chercher une identification précise des espèces consommées.

L'homme ingurgite à son insu 500 grammes d'insectes en moyenne par an, dissimulés dans les fruits, les confitures de framboise ou le pain.


Les insectes les plus utilisés dans l'alimentation humaine sont les abeilles (l'espèce domestique comme les espèces sauvages) à travers l'une de ses productions : le miel. Celui-ci, qu’il soit liquide ou visqueux, a été passé dans un filtre afin de le débarrasser de ses impuretés (morceaux de cire et éventuellement larves).

La qualité nutritive du miel non filtré serait pourtant appréciée par plusieurs peuples. C’est le cas aussi de la chasse au miel sauvage. C’est le goût considéré comme agréable des larves de Xylocopa confusa qui les ferait préférer aux miels traditionnels.

Les groupes d'insectes les plus consommés sont les coléoptères (la moitié étant des Cerambycidae et Scarabaeidae), des lépidoptères (surtout sous forme de chenille ou de chrysalide), d'hyménoptères (la majorité étant des Meliponidae), des orthoptères (surtout des Acrididae) et quelques autres groupes dont les termites (isoptères), les hémiptères, etc.

Les insectes pour sauver l'humanité